Après une comparaison des versions virtuelles de Québec dans Second Life et dans Project Gotham Racing 4, le retard du supposé plus important monde synthétique virtuel par rapport aux jeux vidéo traditionnels devient flagrant.