Lorsque j’ai entendu parler de ceci il y a quelques jours, j’ai voulu écrire quelque chose ici à ce sujet. Ce n’est plus nécessaire maintenant : Edward Castronova, spécialiste des phénomènes économiques dans les mondes synthétiques, vient de publier un article qui résume beaucoup mieux la situation que je n’aurais pu le faire.

Visiblement, les mondes virtuels demeurent mal compris. Ils sont d’abord intéressants par leur façon nouvelle de mettre des gens en contact et de communiquer. SL n’est pas le Klondike. C’est un nouvel Agora.