Hier j’affirmais que Second Life était doté d’une interface utilisateur mal adaptée à ses aspirations.

Aujourd’hui, on annonce que le code source du client devient accessible à tous. Parions que cette décision aura des conséquences positives pour l’univers synthétique le plus tendance de l’année 2006…