Les World Series of Video Games seront diffusées sur des chaînes américaines majeures, dont CBS.

Est-il réellement possible de rendre intéressante une telle compétition à travers un écran de télévision? Il est permis d’en douter. Le téléspectateur, prisonnier de l’oeil de la caméra, ne dispose en effet pas de la liberté nécessaire pour apprécier les subtilités du jeu d’un champion de Counter-Strike ou de Call of Duty. Contrairement à un match de hockey, où il est possible de capter l’ensemble de l’action dans une même séquence, chaque joueur participant à une partie de FPS dispose de son propre point de vue sur les événements. Pour réussir à passer d’un joueur à l’autre sans perdre le téléspectateur, le réalisateur devra être doué…

De plus, le champ de bataille virtuel est généralement beaucoup plus vaste qu’une patinoire et peut comporter des tunnels, des ruines, de la végétation, bref, rien pour faciliter le travail d’un éventuel avatar-caméraman. Difficile dans ces conditions de retransmettre toutes les séquences nécessaires pour que le spectacle soit intéressant. Jusqu’à présent, les tentatives de télédiffusion de parties de jeu vidéo auxquelles j’ai assisté ont été plutôt décevantes. Mais bon, je peux me tromper. Les Sud-Coréens y arrivent semble-t-il.

Il s’agit en tous cas d’une bonne nouvelle pour les cyberathlètes qui participeront à la compétition. La visibilité que procurera une telle couverture ne peut que les aider dans leur quête de légitimation d’une « discipline » peu connue en occident.